Thierry Brunello - Tous droits réservés.

ALLEMAGNE - Völklinger Hütte

Cathédrale d'acier

Le complexe sidérurgique de Völklinger est un lieu de paradoxes, à l'image de l'esprit humain. Chef d'œuvre pour ses concepteurs, lieu de souffrance pour ses travailleurs, formidable terrain de jeu pour les enfants, monument fascinant pour le voyageur, terrifiante beauté pour le poète.

Usine colossale, enfer des hommes ou construction esthétique, tout est question de perception. Chaque être humain confronté à ce géant le voit à travers ses yeux, le ressent à travers sa propre expérience.

C'est avant tout cela qui en fait sa complexité.

 

Lorsqu'en 1881, Carl Röchling acquiert l'acierie désaffectée de Völklinger pour produire de la fonte brute, il ne se doute pas encore qu'il va devenir le plus grand producteur de fer du Reich. Au-delà de sa richesse, c'est désormais son sens patriotique qu'il fortifie. Convaincu de sa participation à l'avancée de l'Humanité, il va continuer à développer son usine jusqu'à en faire le plus grand complexe de fabrication de fer et d'acier du monde.

Lui et ses successeurs sont des pragmatiques. Bien loin de s'apitoyer sur les conditions terrifiantes de travail, seuls comptent pour eux le profit et la puissance... et ce secret caché de voir un jour leurs noms gravés pour la postérité.

 

Mais tout empire a une fin.

Pyramides, Colisée de Rome... À travers ces travaux cyclopéens, les civilisations laissent la trace de leur grandeur.

 

En 1993, le complexe sidérurgique de Völklinger Hütte a été classé au Patrimoine mondial de l'Humanité. Il offre aujourd'hui près de cinq kilomètres d'un parcours vertigineux.

Quand on pense que la cathédrale de Chartres et Völklinger Hütte font partie de la même civilisation, la comparaison est fascinante.

Thierry Brunello - Tous droits réservés.

Thierry Brunello - Tous droits réservés.

Thierry Brunello - Tous droits réservés.

Thierry Brunello - Tous droits réservés.

Thierry Brunello - Tous droits réservés.

Thierry Brunello - Tous droits réservés.

Continuer le voyage ou

ALLEMAGNE

Le Château d'Eltz

16 août 2007

 

La foudre a couru toute la nuit. Ce matin un ciel bas et lourd trahit l’été.
Nous passons chez Harley Davidson, le palefrenier du coin, pour vérifier nos montures, puis quittons définitivement Coblence.
Nous nous élevons au-dessus du serpent gris de la Moselle, à travers une forêt détrempée. Les arbres nous semblent ici plus grands qu’ailleurs, comme d’un âge plus ancien.
Une barrière. Nous payons le tribut, puis le garde nous fait comprendre dans son dialecte barbare que si nous voulons continuer, ce sera à pieds. Nous laissons à regret nos montures sous un aulne majestueux. La pluie s’est enfin arrêtée, mais comme les grands chênes s’ébrouent et que nous ne pouvons cheminer que sous leur frondaison, nous préférons garder nos casques. Piteux chevaliers !

Et soudain, au sortir des sous-bois, nous l’avons vu. Le château d’Eltz. Il est apparu comme à l’ouverture d’un livre des fées, niché au cœur du vallon, splendide oiseau dans son nid luxuriant. Les premiers rayons de soleil ont plongé sur ses tourelles pointues. Les tuiles, encore mouillées, ont lancé des éclats d’argent.

 

Le château d’Eltz, archétype du château fort allemand, est la propriété du comte Karl, de la lignée du Lion d’Or, désormais séparée des autres branches de la famille Eltz, celles du Lion d’Argent et des Cornes de Buffle. Les dragons ne sont pas loin ; gargouilles fichées au-dessus du pont-levis, ils nous défient effrontément.


Ont séjourné ici, grands ducs, rois, empereurs, présidents, « premières dames » américaines, Victor Hugo et le peintre britannique  William Turner.
Pourquoi tant d’intérêt ? Ce château moyenâgeux est unique au monde : il a survécu à toutes les guerres, il fait partie du patrimoine de la même famille depuis son origine au XIème siècle, son architecture et ses aménagements intérieurs reflètent plus de neuf siècles d’histoire sans une seule interruption. Entouré de légendes, il abrite également une somptueuse salle au trésor.

 

La curiosité vous a pris ?
www.burg-eltz.de/fr/

Thierry Brunello - Tous droits réservés.

Château d'Eltz

Thierry Brunello - Tous droits réservés.

Thierry Brunello - Tous droits réservés.

Thierry Brunello - Tous droits réservés.

Thierry Brunello - Tous droits réservés.