Thierry Brunello - Tous droits réservés.

Blog

Écrire un roman, c'est voyager dans l'imaginaire. Mais l'inspiration se nourrit de la réalité.Époques, lieux, personnages ou intrigues, les racines d'un roman sont profondes. Explorez mes CHEMINS D'ÉCRITURE.Quand on écrit, on lit beaucoup. Mes coups de cœur sont sur L'ÉTAGÈRE DU HAUT.Pour les news de mon univers littéraire, c'est l'ACTUALITÉ.Et pour les plus curieux, ouvrez L'AUTRE PORTE. Bonne lecture...

L'ETAGERE DU HAUT

On en parle sur le web : EmiLucie

12/10/2020

On en parle sur le web : EmiLucie

MON AVIS

L’histoire se situe sur une île bretonne, l’île de Kérouec.

Lors de l’année 1968, un cirque débarque sur l’île pour y donner une unique représentation. Nul ne sait comment le cirque a pu arriver jusque là, mais cette soirée entraînera de grandes perturbations sur la vie de l’île. Les habitants au lieu de mourir se retrouvent plongés dans un coma inexpliqué. L’événement fait la Une des informations nationales pour ensuite retomber dans l’anonymat. Le prologue nous narre ce bouleversement et fait appel au folklore breton. Ici, la mort est une personne réelle : l'Ankou.

En 2018, une jeune médecin Flore arrive tant bien que mal sur l’île pour établir un bilan de santé de Tristan Kerjean, ancien capitaine à la dérive. Son esprit vogue dans le passé. Elle est accueillie par Anaël, majordome de la famille Kerjean. Personnage au combien énigmatique dont on ne connaît pas l’âge.

Le récit alterne entre les découvertes que Flore fait sur la famille Kerjean  et les pensées plus ou moins délirantes de Tristan. Son esprit est bloqué dans le passé à l’époque où le fameux cirque est venue sur l’île.

Au fil de la lecture, les mystères de l’île sont dévoilés, passé et présent s’entremêlent pour mieux se rejoindre dans un final éblouissant.

J’ai lu ce roman d’une traite et n’ai pas réussi à le lâcher. Les transitions entre les deux époques de l’histoire sont très fluides, on glisse d’une époque à une autre sans s’en rendre compte. L’auteur a fait preuve d’une très grande habilité pour relier ces deux récits. Cette histoire d’amour contrariée mêlée à un brin de vengeance m’a envoûtée. L’auteur nous offre un magnifique conte onirique empreint de poésie et de mélancolie. Le style de l’auteur m’a beaucoup fait penser à la manière de conter de Neil Gaiman. J’ai également trouvé que les descriptions de l’auteur sont très cinématographiques. L’auteur nous propose un monde onirique mélange de Moulin rouge, Tim Burton et d’Une sirène à Paris. Un vrai délice.

 

EN BREF

Cette fable onirique est un véritable coup de coeur. L’auteur entremêle folklore breton, créatures de cirque, amour et vengeance avec une très grande habilité.

 

C’EST UN PEU COMME

"Le Faucheur" de Terry Pratchett : la Mort est renvoyée et les gens ne meurent plus.

Coup de cœur : ALAMUT

26/09/2020

Coup de cœur : ALAMUT

Retranché dans sa citadelle dominant la plaine, le grand maître Hassan Ibn Sabbâh mène, à la fin du XIe siècle, une guerre sainte en Iran. Il n'a que peu de soldats et seuls ses proches le connaissent intimement. Parti de presque rien, sans armée, sans terre et sans guère d'appuis à la cour, il dominera le monde. Des hommes seront prêts à mourir pour lui avec le sourire aux lèvres. Des foules entières se prosterneront sans combattre. Un millénaire plus tard, la manipulation des masses, telle qu'il la pratiqua, continue d'ébranler les empires modernes.   Mélange d'aventures et de philosophie politique, Alamut n'évoque la violence des complots d'alors que pour mieux renvoyer aux problèmes cruciaux des civilisations modernes.

 

« ... je partage l'humanité en deux catégories fondamentalement différentes : une poignée de gens qui savent ce qu'il en est des réalités, et l'énorme majorité qui ne sait pas. » Vladimir Bartol

 

 

COUP DE CŒUR : La porte des Enfers

31/05/2020

COUP DE CŒUR : La porte des Enfers

Au lendemain d'une fusillade à Naples, Matteo voit s'effondrer toute raison d'être : son petit garçon est mort. Nuit après nuit, à bord de son taxi vide, il s'enfonce dans la solitude et parcourt au hasard les rues de la ville. Un soir, dans un minuscule café, il fait la connaissance du patron, Garibaldo, de l'impénitent curé don Mazerotti, et surtout du professeur Provolone, personnage haut en couleur, aussi érudit que sulfureux, qui tient d'étranges discours sur la réalité des Enfers. Et qui prétend qu'on peut y descendre...

 

Ceux qui meurent emmènent dans l'Au-Delà un peu de notre vie, et nous désespérons de la recouvrer, tant pour eux-mêmes que pour apaiser notre douleur. C'est dans la conscience de tous les deuils -les siens, les nôtres- que Laurent Gaudé oppose à la mort un des mythes les plus forts de l'histoire de l'Humanité.

Solaire et ténébreux, captivant et haletant, La porte des Enfers nous emporte dans un voyage où le temps et le destin sont détournés par la volonté d'arracher un être au néant. (Babel)

 

(Photo couverture : David Allan Harvey/Magnum Photos)

LES TROIS MOUSQUETAIRES : une saga méconnue

28/05/2020

LES TROIS MOUSQUETAIRES : une saga méconnue

La "Saga" des Mousquetaires rassemble trois œuvres de Dumas : Les trois Mousquetaires, Vingt ans après et le Vicomte de Bragelonne. Chef d'œuvre du roman de cape et d'épée, il reste également un remarquable roman historique puisqu'il embrasse les règnes de Louis XIII et de Louis XIV.

 

Les Trois Mousquetaires raconte les aventures d'un Gascon impécunieux de 18 ans, D'Artagnan, venu à Paris pour faire carrière dans le corps des mousquetaires. Il se lie d'amitié avec Athos, Porthos et Aramis, mousquetaires du roi Louis XIII. Ces quatre hommes vont s'opposer au Premier ministre, le cardinal de Richelieu, et à ses agents, dont le comte de Rochefort et la belle et mystérieuse Milady de Winter, pour sauver l'honneur de la reine de France Anne d'Autriche, compromise avec le Duc de Buckingham.

S'ensuit le siège de la Rochelle, avec les actions héroïques de nos mousquetaires, la fuite de Milady en Angleterre, les lourds secrets qu'elle partage avec Athos, jusqu'à sa mise à mort.

 

Mais le destin de nos héros ne s'arrête pas là. Après ces 700 pages épiques, arrivent les 800 pages de Vingt ans après.

On est donc en 1648. Le Cardinal Mazarin succède à Richelieu, Paris est ravagée par la Fronde, Louis XIII est mort, Louis XIV est un enfant... et d'Artagnan a 40 ans.

Nos quatre amis sont désormais séparés par leurs idées politiques. Athos et Aramis sont du côté des Princes, principalement M. de Beaufort, mis en prison par Anne d'Autriche. D'Artagnan réussit à persuader Porthos de se mettre du côté de la reine et de son premier ministre Mazarin. Mais ils finissent par tous se rassembler pour venir en aide à Charles 1er d'Angleterre, fait prisonnier par Oliver Cromwell lors de la première révolution anglaise. Cependant, leur mission est entravée par le fils de Milady qui, voulant venger sa mère, les poursuit implacablement pour les tuer.

Il y a beaucoup de sang, c'est la loi du genre, des intrigues de cour et d'alcôve, mais aussi un humour auquel on ne résiste pas.

 

Déferlent alors les 3000 pages ! du Vicomte de Bragelonne. Sans doute le meilleur, le plus vibrant, le plus émouvant des grands romans de Dumas. Celui qui a souffert d'être "la suite" des Trois Mousquetaires et de Vingt ans après alors qu'il est l'une des oeuvres les plus achevées du romancier.

Tout commence en 1661, l'année de la prise du pouvoir par le jeune Louis XIV. La première partie raconte comment les Mousquetaires restaurent Charles II sur le trône d'Angleterre. La seconde voit l'amour grandissant de Louis XIV pour Louise de La Vallière, puis sa lutte contre le super-intendant Fouquet. Dans la troisième partie, nos héros tentent de percer le mystère de l'homme au masque de fer pour déjouer le complot qui se trame contre Louis XIV.

Et pourtant...

Nos héros ont beaucoup vieilli. D'Artagnan, devenu capitaine des mousquetaires, a désormais cinquante ans. Porthos, lui, est baron. Aramis est de plus en plus puissant : il est évêque de Vannes, puis général des jésuites. Les intérêts personnels de chacun maltraitent plus que jamais leur indéfectible amitié.

Raoul, le vicomte de Bragelonne, le fils d'Athos, meurt à la guerre. Il s'agit presque d'un suicide dû à la peine qu'aurait causée la trahison de sa fiancée, Louise de La Vallière, devenue la maîtresse du roi.

Le ton de ce troisième roman est mélancolique : on sent venir la fin. Trahisons, désillusions. On vit le déclin de la noblesse d'épée et l'avènement d'une noblesse de cour que le jeune Louis XIV entend contrôler. On ne gagnera plus désormais l'attention du souverain par des exploits armés, mais par l'intrigue et la flatterie.

Peu à peu disparaissent nos héros.

Les dernières paroles de D'Artagnan sont : « Athos, Porthos, au revoir. Aramis, à jamais adieu ! »

Aramis reste seul : le plus ambigu des mousquetaires est le seul à savoir s'adapter au monde d'intrigues dans lequel il est passé maître. Et Dumas de conclure, parlant de lui : « Des quatre vaillants hommes dont nous avons raconté l'histoire, il ne restait plus qu'un seul corps : Dieu avait repris les âmes. »

Un écho nostalgique à la fameuse devise : "Tous pour un, un pour tous !"

 

La Trilogie des Mousquetaires est un indestructible pourvoyeur de rêves. Si vous aimez l'aventure, l'Histoire, si vous aimez vibrer et rire, plongez-vous dans ces pages.

Dumas a été le premier show-runner de l'histoire. Et sans doute l'un des plus doués. Car si cette trilogie était aujourd'hui fidèlement adaptée, elle compterait au moins 6 saisons et pulvériserait les records d'audience.

 

 

 

CHEF D'ŒUVRE !

20/05/2020

CHEF D'ŒUVRE !

Vous connaissez cette émotion d'être accaparé par un livre au point de ne plus pouvoir le lâcher. De tourner les pages au cœur de la nuit sans que le sommeil ne vous prenne.

Ça n'arrive pas tout les jours.

Alors si vous languissez, voici le remède : WATERSHIP DOWN.

Vivez les aventures héroïques d'un groupe de lapins de garenne à la recherche d'un nouveau foyer.

500 pages féroces et poétiques.

 

"La Terre tout entière sera ton ennemie.

Chaque fois qu'ils t'attraperont, ils te tueront.

Mais d'abord, ils devront t'attraper."

 

Je n'en dirai pas plus. Osez !

Nuits blanches garanties !

 

Illustration issue de la série britannique WATERSHIP DOWN (BBC)

 

COUP DE CŒUR !

14/05/2020

COUP DE CŒUR !

Après des années passées seule dans la forêt à étudier les arbres, une botaniste revient avec une découverte sur ce qui est peut-être le premier et le dernier grand mystère du monde : la communication entre les arbres. Sa route va rejoindre les destins de neuf personnes, qui convergent toutes en Californie, où un séquoia millénaire est menacé de destruction.

 

Richard Powers explore ici le drame écologique et notre égarement dans le monde virtuel. Il nous rappelle que, hors de la nature, notre culture n'est que "ruine de l'âme".

 

Un récit aux dimensions symphoniques, qui déploie ses racines dans l'histoire américaine, avant de porter sa frondaison dans le ciel d'aujourd'hui.